Guillaume Nanot a été interviewé par le site internet Référence-agro.fr pour donner sa vision sur le recrutement des dirigeants de coopératives agricoles en fonction des projets d’entreprise. L’article a été publié dans le « Panorama complet et inédit de l’appro-collecte en France », comprenant notamment le classement des 300 premiers négoces et coopératives intervenant sur le marché français de l’appro-collecte.

Recrutement d’un gestionnaire ou d’un DG de transformation

Guillaume Nanot Audanis

« Quel DG voulez-vous : un manager de la transformation ou un gestionnaire pour capitaliser sur la transformation déjà opérée ? Cela revient à se demander : avez-vous déjà opéré votre transformation ? Est-elle nécessaire? En fonction de la réponse à ces questions, le profil du futur DG à recruter sera différent », questionne Guillaume Nanot. En fonction du projet, la durée de prise de fonction variera :  un « manager de la transformation » doit rester dans l’entreprise pour une période de 2 à 3 ans, le temps d’initier le changement, alors qu’un « gestionnaire » a vocation a rester entre 3 et 7 ans dans l’entreprise, afin de stabiliser le projet.

Diversifier les profils des DG et des équipes

Depuis trois ans, pyramide des âges oblige, beaucoup de dirigeants sont partis à la retraite ou sont en passe de l’être. Une nouvelle dynamique est lancée.« Les nouveaux arrivants au sein des comités de direction sont globalement plus jeunes et leurs profils se diversifient, avec des parcours extérieurs au monde coopératif. Notons aussi que de plus en plus de femmes intègrent ces instances. Tous ces signaux sont très encourageants ! », souligne Guillaume Nanot. Ce besoin de diversité et de renouvellement doit s’appliquer aux directeurs généraux, mais aussi à l’ensemble des cadres de l’entreprise, afin d’apporter un regard neuf à chaque échelon de l’entreprise.

Pour retrouver l’article dans sa totalité